Rosalie 1938

Citroën Rosalie de 1938

Début 2006, une personne d’Olivet dans le Loiret (45) me propose une Citroën Rosalie NH 4 de 1938 ayant appartenu à son oncle. Je me rends sur place et découvre une voiture entièrement démontée, en vrac, les pièces à même le sol et malgré un prix plutôt modique, je suis peu intéressé vu l’ampleur de la tache.

Un ami à qui j’en avais parlé, me lance à plusieurs reprises: Jacques! quand vas-tu chercher la Rosalie? Je rappelle alors la propriétaire, laquelle cherchant de plus en plus à s’en débarrasser, me répond: pour le prix donnez ce que vous voulez !!! A ce prix là, nous prenons la remorque et ramenons le tas de pièces à la maison, car il est vrai qu’il est saugrenu à ce stade là de parler de voiture.

Mon ami Gilles remonte le moteur, pendant que je gratte le châssis avant de le repeindre en noir bien entendu. Il est vrai que nous en sommes pas à notre premier coup d’essai; nous avons déja ramené: une Licorne, une C4, une Peugeot 202, une ID 19, un Citroën HY, une Simca Aronde messagère, une Matford Woody, une Citroën Trèle C3.

Bref, au printemps 2008, tout est remonté, le démarrage se fait sans aucune difficulté et la Rosalie fait ses premiers tours de roues pour se rendre au contrôle technique, réussi au 1er passage.

Fin 2008 la Rosalie arrive chez un ami carrossier et tout est à nouveau redémontré. Après un gros travail de préparation et d’apprêt, le peintre redonne à cette merveille ses couleurs bleu et noir, qui lui vont si bien et le résultat est vraiment magnifique.

Il ne reste plus que l’intérieur et les chromes à refaire ce sera pour 2010. Merci à tous et encore une ancienne de sauvée, car dans l’état où elle se trouvait, les pièces auraient été dispersées et personne n’aurait jamais plus revu cette auto entière.

previous arrownext arrow
Slider