203 U8

Une 203 plateau de 1954

J’ai acheté cette camionnette PEUGEOT 203 U8 de 1954 en Mai 2007, celle-ci se trouvait dans le département de l’Essonne roulante mais sans contrôle technique et pour cause: le retour à mon domicile, fut ponctué d’arrêts réguliers afin de laisser refroidir (la cocotte minute) Le circuit de refroidissement était sérieusement entartré, les Freins aux abonnés absents et les roulements des roues avant laissaient entendre un grognement peu rassurant.Les premiers travaux que j’ai entrepris ont consisté à remettre tous ces organes à neuf, ainsi que les soufflets de crémaillère de direction,optiques de phares etc…pour enfin obtenir ce fameux contrôle technique et rouler en toute sécurité jusqu’à la fin de cette année 2007.

Début Janvier 2008,je décide de la restaurer entièrement, je procède tout d’abord à un démontage complet de la voiture ce qui me confirme son bon état général. Les soubassements sont entièrement décapés et traités à l’anti gravillon, le réservoir d’essence est déposé et après avoir retiré plus d’un kilo de rouille il est isolé avec de la résine.Le ponçage, décabossage et remplacement de certaines parties abimées des ailes, portes,et bas de caisse sont confiés à Gilles….. pour les travaux de carrosserie. Après avoir confectionné une cabine de peinture artisanale à base de film polyane dans ma grange, je traite la caisse et divers éléments: entourage des portes, compartiment moteur etc.. en apprêt phosphatant et garnissant avec de nombreuses séances de ponçage. Enfin je transporte de nouveau la voiture chez Gilles….. pour la réalisation de la peinture (référence PEUGEOT Gris 463). Puis retour à la maison ou après réfection complète de la mécanique (moteur, boite,pont, freins, suspensions et faisceau électrique etc…) Commence alors le réassemblage de toutes les pièces. Après quelques réglages les premiers tours de roues sont confluents.

A ce jour, il ne reste plus que le remontage des arceaux et des ridelles ainsi que la confection d’une nouvelle bâche pour lui redonner son lustre d’antan.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider